10 règles de base pour enseigner le yoga aux tout-petits

Tout comme les grandes personnes, les enfants peuvent très bien aussi s’adonner au yoga. Ils devraient bénéficier des différents bienfaits de cette discipline. Pour leur permettre d’en profiter pleinement, il est bien entendu essentiel de la leur enseigner. Il existe un certain nombre de règles de base à respecter pour ce faire. Aucune d’entre elles ne doit être laissée de côté. En procédant de la sorte, l’enseignant pourra assurer une pratique à la fois douce et révélatrice. Le point.

Y aller progressivement

Pour enseigner le yoga aux enfants, on doit y aller de manière progressive. Il ne faut pas oublier que les tout-petits ont besoin de s’adapter convenablement aux différentes postures. Ils doivent absolument les maîtriser avant d’aller plus loin. L’enseignant ne doit alors pas hésiter à les observer, diriger et aider à les réaliser.

Augmenter la durée petit à petit

Au début, il est normal que les diverses séances durent quelques minutes seulement. Toutefois, au fil du temps, le professeur de yoga doit augmenter cette durée progressivement. Il ne faut en effet pas oublier que le niveau d’attention des tout-petits est assez limité. Il faudra ainsi y aller tranquillement.

Miser sur la respiration

Il est essentiel de souligner que la respiration est la clé du yoga. Pour enseigner le yoga aux enfants, il est alors crucial de leur apprendre à bien respirer. Cela est surtout important pour la détente. Il est donc fortement déconseillé de réaliser des postures mal exécutées.

Accepter l’imperfection

Dans la pratique du yoga, les enfants expérimentent, et n’ont ainsi nullement besoin de maîtriser parfaitement les différentes postures. De plus, la compétitivité n’a pas sa place dans telle ou telle séance de yoga pour les tout-petits. Les postures seront de ce fait loin d’être parfaites, et il faut l’accepter.

Donner le modèle physique aux bambins

Pour enseigner le yoga aux bouts de chou, il est également essentiel de leur donner le modèle physique. En d’autres termes, le professeur ne doit en aucun cas leur dicter des consignes. Il doit plutôt être un participant. Il doit alors réaliser les postures avec eux lorsqu’il leur donne des explications.

Se servir de supports visuels

Il ne faut pas non plus hésiter à avoir recours à divers supports visuels pour enseigner la discipline en question aux tout-petits. Certaines écoles proposent, par exemple, des postures en images. Celles-ci doivent donc être présentées aux enfants de sorte à les placer selon l’ordre dans lequel elles seront exécutées.

Délimiter un espace pour chaque participant

Lors des séances de yoga, il est d’ailleurs important de délimiter un espace pour chaque bout de chou. Pour cela, on peut se servir d’un coussin, d’un tapis ou pourquoi pas d’un matelas de sieste. Chaque enfant pourra alors utiliser son espace à sa guise, mais devra respecter celui des autres.

S’amuser autant que possible

Contrairement aux idées reçues, la discipline et le yoga ne font pas bon ménage, surtout si on parle de yoga pour les tout-petits. Effectivement, chaque séance devrait être agréable autant que possible. En somme, la discipline doit donc être laissée de côté, et il faut plutôt s’amuser.

Ne pas oublier la musique

Contrairement à la discipline, la musique constitue une bonne alliée du yoga, que ce soit pour les enfants ou pour les adultes. Elle peut en effet avoir un effet énergisant ou calmant chez les différents participants. Cela dépend toutefois de l’intention de chaque séance.

Utiliser le yoga lors de moments stratégiques avec les tout-petits

Enfin, il est recommandé d’utiliser la discipline en question lors de moments stratégiques avec les bouts de chou. Ainsi, on peut, par exemple, s’en servir à leur réveil, avant une sieste, après la pratique d’une activité donnée, etc.

Laisser un commentaire

Univers en question