Psy ou coach, lequel choisir ?

Psy ou coach, lequel choisir ?

La psychologie et le coaching (psy ou coach) sont deux notions très importantes à mieux distinguer dans le domaine du développement personnel. Si avant tout accompagnement l’une se base sur l’étude des sentiments et comportements d’autrui, l’autre se focalise préalablement sur le projet à assurer ou l’objectif à atteindre. La définition des deux termes permet de bien vous éclairer les idées et comprendre l’objet de cet article.  

Qu’est-ce qu’un bon psy ?

Un bon psy étant un expert capable de résoudre les problèmes psychologiques de son patient à partir de moyens adaptés à son environnement et sa personnalité. Outre ses formations et stages avant emploi, ce praticien agréé devrait avoir au moins un BAC+5 en psychologie pour mieux assurer ses responsabilités.

Qu’est-ce qu’un bon coach ?

C’est un consultant qui peut aider son client à atteindre ses propres objectifs à travers des méthodes de coaching efficaces. Pour coacher, un coach a toutefois besoin de suivre préalablement une formation en coaching de vie. On peut en principe définir l’efficacité d’un vrai coach à partir de sa personnalité, des formations qu’il a reçues et surtout de ses années d’expérience.

Un psy et un coach sont donc deux titres différents, mais leurs activités pourront se compléter. Mais dans quels cas les consulter ?

Quand on a besoin de consulter un psy ?

Un patient a besoin d’un psy quand il souffre d’une pathologie psychologique ou psychique. A noter toutefois que le fait de consulter ce thérapeute est considéré par certains comme une faiblesse. Il est possible de se guérir soi-même et de retrouver le bien-être en recherchant par ses propres moyens les solutions aux problèmes qui hantent ses pensées et/ou ses émotions. Mais le temps d’efforts nécessaire pour y parvenir fait défaut qu’il est bénéfique de fixer un rendez-vous avec un bon psy. Les troubles de comportements, l’anxiété, le stress, l’insomnie et les problèmes générateurs de mal-être trouvent des solutions thérapeutiques chez un psychologue. Ce dernier est donc la bonne adresse pour résoudre une problématique comportementale.

Quand on a besoin de consulter un coach ?

Si l’on suit bien les grands matchs et l’histoire des clubs sportifs, la compétitivité et la victoire d’une équipe dépendent de son niveau de coaching. Le coach n’intervient pas uniquement dans le domaine du sport, mais assure aussi d’importants rôles dans le milieu professionnel et la vie quotidienne de tout le monde. Celui qui accompagne un client (le coaché) à atteindre un objectif personnel s’appelle un coach de vie.

Si vous souhaitez parler en public, mais le manque de confiance en vous vous bloque, consultez un coach. On a en effet besoin des séances de coaching pour réussir un projet ou lever un blocage qui nuit à sa réalisation. Après la consultation d’un coach de vie, le client devrait atteindre l’objectif qu’il s’est fixé d’atteindre ou du moins être dans une situation favorable par rapport à la précédente.

Consulter un psy ou coach de vie, quelle durée prévoir et comment ça se passe réellement ?

La durée d’une séance chez un psychologue ou un coach va de 30 minutes à 2 heures suivant une fréquence d’une à quatre fois par semaine. Il convient de prévoir plus d’un mois pour réussir un projet qui vous tient à cœur et dans certains cas deux années pour se guérir d’une profonde pathologie psychologique. Contrairement à la durée des séances chez un psy, les séances de coaching peuvent être définies à l’avance. Toutefois, la consultation commence toujours par l’établissement du climat de confiance entre le psycoach et le client/patient. Ce dernier pourrait être invité à répondre à de nombreuses questions, participer à des jeux ludiques et effectuer différents exercices. Les résultats de ces activités permettent au psycoach d’établir de bonnes stratégies de guérison ou d’optimiser les chances du client à atteindre son but. La séance se termine par la recommandation de quelques activités physiques et/ou cérébrales à faire chez vous par le coach ou le psychologue et la fixation du prochain entretien.

Il est des cas où le coaché/patient n’arrive pas à exprimer la raison de sa consultation d’un psy ou coach. Certains voient même leur motivation en baisse après le tout premier entretien.

 

 

Laisser un commentaire