Travaux d’élagage d’arbre : une multitude de techniques pour l’entretien de votre végétal

Nombreux sont les propriétaires qui sont convaincus que la taille de branches d’arbre dans le cadre de travaux d’élagage se fait aisément. Un grand nombre de techniques doivent pourtant être maîtrisées au bout des doigts pour ne pas mettre en péril la vie du végétal.

Les procédés préjudiciables pour le végétal

Les profanes ont tendance à couper n’importe comment les branches d’arbre en pensant uniquement à l’harmonisation des bois. Pour cela, ils n’hésitent pas à écimer le végétal, le rabaisser ou encore le tailler de manière à obtenir une forme arrondie. Le problème réside dans le fait que la taille de branches doit être étudiée scrupuleusement en fonction du résultat escompté et en tenant compte de la santé de l’arbre.

Ayez toujours en tête que la coupe que vous réalisez entraînera nécessairement une plaie et une cicatrice. Une taille non précise ou ne respectant pas le sens de la circulation de la sève constitue un risque pour le développement de champignons et de maladie. Dans de nombreux cas, la suppression non maîtrisée pourrit la branche. Cela constituera plus tard, lorsque l’arbre atteindre plusieurs mètres, un grand danger pour vous et tous ceux qui s’approchent du végétal. La majorité des branches qui tombent lors d’un orage ou à la suite de vents violents est le résultat d’un élagage inadapté.

Cette entreprise d’élagage d’arbre dans le 22 par exemple, propose leurs services si vous avez besoin d’aide dans le cadre de la taille de branches. Expérimenté et disposant d’un savoir-faire spécifique dans la réalisation de ce type de travaux, elle vous prodiguera de précieux conseils et agiront de manière professionnelle lors de la coupe. En plus de cela, cette entreprise dispose d’outils adaptés pour l’élagage d’un arbre, quelle que soit son essence.

Les procédés qui permettent d’entretenir le végétal

Premièrement, vous devez savoir qu’il n’est jamais conseillé de couper la tête principale de l’arbre. Si vous estimez que votre cour est trop ombrée ou que votre maison est mal éclairée, vous pouvez améliorer la pénétration de la lumière en enlevant certaines feuilles. La quantité de feuilles ainsi éliminée ne doit cependant pas excéder les 30 % du volume total du feuillage afin de ne pas dérégler la photosynthèse et pour éviter que l’arbre commence à puiser ses ressources dans sa réserve.

Deuxièmement, pensez à relever régulièrement la couronne de l’arbre. Branches situées tout en bas de l’arbre, cette dernière doit être raccourcie pour qu’elles ne poussent pas vers le bas. Le relevé de couronne permet d’assurer un meilleur équilibre de l’arbre et permet d’assurer l’ensoleillement du sol aux alentours du végétal.

L’utilisation de mastic de cicatrisation figure également parmi l’un des plus importants conseils prodigués par les élagueurs. A l’aide d’une spatule, couvrez la plaie et le pourtour de mastic à cicatriser pour arrêter le développement de champignons et empêcher ainsi la mort de la branche.

La coupe de branches est inévitable si vous voulez avoir une main mise sur le développement de l’arbre. Toutefois, afin que son esthétique ne soit pas ruinée par les cicatrices, pensez à couper les bois qui ont au maximum un diamètre de 3 centimètres. Les plaies se recouvriront plus facilement et les cicatrices seront plus discrètes.

En dernier lieu, veillez à ne couper que les branches superflues. Sont superflues celles qui sont mortes ou malades, les gourmands ainsi que les rameaux trop touffus pour laisser pénétrer la lumière du soleil.

L’élagage est un procédé qui doit être effectué régulièrement pendant que l’arbre est au repos. Pour connaître la saison propice pour élaguer l’arbre présent dans votre jardin, adressez-vous à un élagueur.

Laisser un commentaire

Univers en question