Comment profiter de la véranda et créer une pièce supplémentaire dans une petite maison

Ces dernières années, les maisons sont devenues de plus en plus petites, donc chaque espace doit être utilisé au maximum. Si le mobilier fait la différence pour agrandir la cuisine ou la chambre, même le balcon ou la terrasse, avec un peu d’imagination, peut devenir une pièce supplémentaire.

Voyons comment fabriquer la véranda et l’utiliser comme un coin pour cultiver vos loisirs, un bureau confortable ou un endroit pour vous consacrer du temps.

Quelle est la véranda et les permis nécessaires

La véranda est une structure formée de pans de verre qui s’appuient sur le mur du bâtiment. Il est généralement réalisé en utilisant l’espace extérieur d’un balcon ou d’une terrasse.

La principale caractéristique de la structure est qu’elle n’est pas constituée de parties permanentes, mais de panneaux amovibles selon les besoins. De plus, afin de respecter la loi, cela ne doit pas obstruer le passage de la lumière ou de l’air vers les appartements voisins. Si vous décidez de le construire dans un appartement faisant partie d’un immeuble à appartements, il doit être en retrait de la façade de l’immeuble.

Avant de commencer la construction de la véranda, il est nécessaire de demander des autorisations, car cela implique de fermer un espace ouvert tel que le balcon ou la terrasse et de modifier la façade du bâtiment.

Après avoir demandé et obtenu l’autorisation du bureau technique de la commune de résidence, la proposition doit être présentée aux habitants de la copropriété. Ce n’est qu’après avoir obtenu l’approbation unanime des copropriétés que les travaux pourront commencer.

Pour construire une structure solide, mieux vaut s’appuyer sur un technicien expert possédant toutes les certifications pour la construction. Cette figure professionnelle saura vous conseiller non seulement dans la création de la structure, mais aussi dans le choix des matériaux.

Les composants de la fenêtre et les matériaux

La structure portante qui servira de squelette à la véranda doit être faite de matériaux aptes à résister aux températures hivernales et estivales. Les matériaux appropriés sont le bois, traité pour l’extérieur, si vous préférez un style rustique, mais aussi le PVC ou l’aluminium, résistant et polyvalent, pour une structure moderne et minimale.

Non moins importantes sont les attaches, ce sont les liaisons entre la véranda et le mur ou le sol auquel la structure devra être ancrée. Ils rendent la véranda solide et résistante, mais en même temps ils sont importants pour la qualité de l’environnement. Alors que les internes servent à sceller la pièce des agents atmosphériques, les externes doivent empêcher la pluie, le vent ou la chaleur de s’infiltrer dans la véranda.

Le choix du verre ne doit pas non plus être sous-estimé. Ceux-ci doivent pouvoir protéger contre les intempéries et le vol. Le meilleur choix est donc le verre double, trempé ou couplé, formé de deux plaques de verre reliées par un film qui, en cas de rupture, maintient les pièces ensemble.

À côté de ceux-ci, il y a aussi des insonorisant , qui éloignent le bruit provenant de la rue si vous habitez dans une zone animée. Les réfléchissants, en revanche, sont recommandés si la fenêtre est construite sur un côté particulièrement ensoleillé de la maison, les peu émissifs pour ne pas disperser la chaleur à l’intérieur.

Comme les fenêtres ordinaires, la véranda doit également être équipée de systèmes de fermeture et d’ouverture, mais surtout d’un système de ventilation. Cela permet d’assurer l’échange d’air et d’éviter ainsi la formation de moisissures.

De plus, selon la fonction à laquelle il est destiné, il peut être équipé d’un système d’éclairage ou d’un système d’eau. Dans ce cas, si la véranda est située à l’intérieur d’une copropriété, les règles de sécurité de la copropriété doivent être respectées.

Laisser un commentaire

Univers en question