Quelles sont les aides de l’état pour effectuer votre déménagement ?

##MT##Aide déménagement pôle emploi : minimise les frais de déménagement.##/MT##

##MD##Aide déménagement pôle emploi : des aides adaptés à chaque profil pour faciliter un déménagement et même l’entrée dans un nouveau logement. ##/MD##

 

Vous avez l’intention de quitter votre ancienne demeure ? Vous vous demandez s’il existe des aides pour faciliter votre déménagement ? D’emblée, on peut répondre à cette question par : oui, l’état accorde des aides pour les déménagements. La question qui se pose est alors : quelles sont ces aides ? Qui peut en bénéficier ? Voici quelques éléments d’information.

 

L’aide demenagement pole emploi

 

Différentes aides à la mobilité sont prévues pour les personnes au chômage. Les déménagements sont signes de nombreuses dépenses que certains peuvent avoir du mal à assumer. Cependant, quand la situation l’exige (fin de bail, mutation…), il n’y a pas d’autres solutions que de déménager. Pour faciliter l’accès au logement, une aide demenagement pole emploi est mise en place avec un montant de 1000 €, soumise à condition. Pour plus d’informations, vous pouvez lire cet article aide demenagement pole emploi.

La prime de déménagement

 

Il faut savoir que la prime de déménagement est une aide que la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Sécurité sociale agricole (MSA) proposent. Cette prime est accordée aux familles nombreuses quand leur famille s’agrandit. Elle dépend grandement des dépenses prévues pour le déménagement et dans la limite de 1013,47 euros. Notons que ce montant n’est valable que du 1er avril 2022 au 31 mars 2023. Il est possible d’avoir 84,46 euros de plus par enfant. Si vous voulez prétendre à la prime de déménagement, vous devez remplir quelques conditions dans les six mois suivant votre déménagement :

  • vous devez avoir au moins trois enfants à votre charge (déjà nés ou à naître) ;
  • vous devez être admissible à l’aide personnalisé au logement (APL) ou à l’allocation logement à caractère familial (ALF) pour le nouveau logement ;
  • vous devez prévoir votre déménagement entre le premier jour du mois civil qui suit le troisième mois de grossesse et le dernier jour du mois civil qui précède les deux ans de votre dernier enfant.

 

Pour ceux qui dépendent de la CAF

À part les détails précisés plus haut, vous devez savoir que la CAF vous verse votre prime de déménagement une  fois que votre demande est acceptée. Si vous êtes prêt à effectuer les démarches, vous devez télécharger le formulaire, le remplir, le signer, puis l’envoyer. Vous aurez également besoin des dossiers suivant :

  • la facture déjà payée de votre déménageur en notant l’adresse de chargement des meubles, le mode de paiement que vous avez utilisé, l’adresse de livraison ;
  • les documents qui justifient les frais (factures d’essence, location de la voiture, etc.) dans le cas où vous avez fait vous-même votre déménagement ;

Notons que si vous n’êtes pas allocataire, vous n’aurez pas accès à cette prime de déménagement.

 

Pour ceux qui dépendent de la MSA

Si vous voulez bénéficier de cette prime, vous devez télécharger un formulaire de demande et l’envoyer à votre caisse MSA dans les six mois qui suivent la date prévue pour le déménagement. Il faut y adjoindre les pièces justificatives nécessaires qui attestent de vos dépenses. Le logement direct en ligne, via Mon espace privé vous permet de suivre l’évolution de votre demande. À part les prestations légales, la MSA peut aussi, suivant vos revenus, aider à :

  • l’équipement et l’installation de votre nouvelle demeure ;
  • la réalisation des travaux pour l’adapter de manière durable à vos besoins ;
  • l’amélioration et l’adaptation du logement avec une aide financière ;
  • la favorisation de l’accès ainsi que du maintien à domicile.

Si vous avez quelques problèmes pour vos charges de logements, contactez votre MSA qui va examiner votre situation et vous accompagnera dans les procédures.

 

L’aide du fonds de solidarité pour le logement

 

Le fonds de solidarité pour le logement ou FSL peut aider dans le financement de votre déménagement si vous êtes dans une difficulté personnelle. Il est géré par le conseil général. Vous devez savoir que cette aide du FSL peut se décliner sous forme de subventions ou de prêts. À part les frais pour le déménagement, cette aide peut également financer vos dépenses en relation avec l’entrée dans la nouvelle demeure :

  • dépôt de garantie ;
  • frais lié à l’agence ;
  • un mois de loyer ;
  • assurance sur l’habitation, etc.

L’aide du FSL sera attribuée selon votre niveau de ressource. C’est le rôle de chaque conseil général de fixer le plafond qu’il applique, les conditions pour bénéficier de cette aide sont donc différentes d’un département à un autre. L’aide du fonds de solidarité pour le logement peut être attribuée à :

  • un locataire ou un sous-locataire ;
  • un propriétaire occupant ;
  • une personne qui est hébergée gratuitement ;
  • un résident de logement-foyer.

Si vous souhaitez faire la demande de cette aide, vous devez contacter un travailleur social (assistante sociale, conseillère en économie familiale, etc.). Vous pouvez en rencontrer un au centre communal d’action sociale de votre mairie. En plus, le travailleur social pourrait vous offrir un accompagnement social, en d’autres termes, vous aider dans la résolution de vos problèmes.

 

Les aides d’actions de logement

 

Il est possible de bénéficier de quelques aides d’Action logement. On a entre autres :

 

Mobili-pass : disponible pour les salariés non agricoles

Action logement offre une aide au déménagement qui est Mobili-pass. Vous avez accès à cette aide si :

  • vous êtes un salarié d’une entreprise (non agricole) qui emploie au moins 10 personnes ;
  • votre déménagement découle d’une raison professionnelle (mutation, déménagement de l’entreprise, embauche, etc.) ;
  • il y a au moins une distance de 70 km qui sépare votre ancienne demeure de votre nouvelle maison ou s’il y a plus de 1h15 de route qui sépare l’ancienne résidence du nouveau lieu de travail. Notons que cette condition n’est pas valable dans le cas où votre entreprise a déménagé ou dans le cas d’une procédure collective.

L’aide Mobili-pass est accordé sous forme de subvention ou d’un prêt :

  • cette aide financière permettra de financer les frais en relation avec la quête d’une maison ou à l’installation dans un logement ;
  • le prêt couvrira les dépenses en relation avec l’ancien logement (frais de mise en vente ou de mise en location) et ceux qui sont liés à votre nouvelle demeure (frais d’agence, du notaire, etc.).

La somme maximale disponible sur l’aide Mobili-pass varie suivant la zone où se trouve votre nouvelle maison.

 

Agri-mobilité pour les salariés agricoles

Si vous travaillez dans le secteur agricole, l’aide Agri-Mobilité vous est proposée pour vous accompagner lors de votre déplacement professionnel. Pour bénéficier de cette aide, vous devez être un employé dans le secteur agricole devant changer de résidence principale ou ayant une seconde maison suite à :

  • une embauche ;
  • une mutation dans une entreprise ;
  • un envoi en formation pour la sauvegarde d’un emploi.

Cette aide va prendre en charge quelques frais liés à un changement de domicile (en location ou accession) en relation avec une mobilité professionnelle. Cette somme se limite à 3 200 €.

 

Agri-mobilité jeune

Pour les jeunes de moins de 30 ans en alternance dans une entreprise agricole, on peut vous proposer une aide Agri-Mobilité-Jeune ? Cela prendra en charge une partie de votre loyer. Cette aide est une prise en charge mensuelle de l’échéance de votre loyer ou en résidence sociale. La somme se limite à 100 €, déduite de l’aide au logement. Elle sera donnée pendant toute la durée de la formation professionnelle pour une durée maximum de 12 mois. Notons que l’alternant peut demander cette aide à nouveau chaque année, s’il est encore éligible. Les avantages de cette aide sont nombreux, elle facilitera la prise de logement proche de votre lieu de travail en allégeant les loyers, elle peut être mobilisée dans les 6 mois qui suivent la date de démarrage de votre formation professionnelle.

Laisser un commentaire

Univers en question