Les utilisations innovantes du plastique dans le secteur médical

À ce jour, le plastique reste le matériau le plus utilisé dans le monde. Grâce à ses qualités multiples, il a conquis de nombreux domaines d’activités pour ne citer que l’industrie automobile et le secteur de l’informatique. De même, ce matériau occupe une place prépondérante en médecine. Sa diversité et ses caractéristiques fonctionnelles permettent des applications innovantes dans le monde médical.

Des innovations continues pour plus de possibilités et de performances

On entend souvent parler de plasturgie médicale. Et dans la réalité, il n’existe pas qu’un seul type de plastique. Tous les ans, de nouvelles variétés de ce matériau voient le jour et contribuent à faire avancer la médecine. Son introduction dans le domaine médical débute dans les années 1930 avec les lentilles en polyméthacrylate de méthyle. L’utilisation de la silicone a permis d’augmenter sensiblement le confort de leur port en les rendant plus légères et plus douces au toucher.

Le polyméthacrylate de méthyle n’est pas uniquement utilisé en ophtalmologie. Il trouve également une utilité en dentisterie avec la réalisation de prothèses et d’implants dentaires, amovibles ou fixes. D’autres polymères, comme le PolyEtherEtherKetone, ont par la suite fait leur apparition. Doté d’une densité qui se rapproche de celle de l’os et d’une grande biocompatibilité, ce dernier est aujourd’hui très répandu dans la fabrication de dispositifs médicaux et biomédicaux.

Des technologies novatrices au profit du bien-être et de la santé des patients

Les avancées de la technologie et le développement de polymères toujours plus performants offrent à la médecine l’opportunité de mettre au point différentes solutions pour améliorer le bien-être et la santé des patients. Désormais, des instituts de bio ingénierie et de nanotechnologie investissent dans la nano médecine. À titre d’exemple, ils travaillent sur des nanoparticules en plastique biodégradable afin d’éradiquer des infections fongiques pour lesquelles les antibiotiques sont peu efficaces.

Outre le domaine de la nano médecine, les polymères ont aussi fait leur entrée dans l’impression 3D dans le secteur médical. Considérée comme une véritable révolution, l’impression 3D est idéale pour créer des prothèses sur mesure. Ce qui procure aux patients un meilleur confort lors de la pose et de l’utilisation. En 2013, les spécialistes d’Oxford Performance Materials ont réussi à remplacer 75 % du crâne détérioré d’un patient par une prothèse en PolyEtherEtherKetone.

Des polymères variés aux fonctionnalités multiples pour de nombreux avantages

Pour qu’un polymère puisse être utilisé dans le domaine médical, il doit remplir plusieurs conditions. La première est la biocompabilité qui est définie comme la capacité d’un matériau à être non toxique et non inflammatoire. Ce qui prévient les risques d’interaction négative avec l’organisme du patient. En plus d’être biocompatible, un plastique destiné à des usages médicaux doit être biodégradable ou résorbable pour qu’il puisse être assimilé et détruit progressivement par le corps.

De nombreux exemples illustrent l’omniprésence des plastiques dans la médecine. Ce matériau est le principal composant des dispositifs médicaux comme les sondes et les seringues. L’acide polylactique et l’acide polyglycolique sont largement utilisés pour les sutures en chirurgie. Enfin, des scientifiques britanniques réalisent des travaux sur du polycarbonate bioassimilable pour favoriser la cicatrisation ou la régénération des os pour un temps de guérison plus court.

Laisser un commentaire