Cigarette électronique : halte aux préjugés

Nocive, saine, aide au sevrage, porte d’entrée au tabagisme, … nous avons tous lu et entendu des avis qui divergent concernant la cigarette électronique. Qu’en est-il réellement ? Nous répondons à vos questionnements.

 

Vapoter, ce n’est pas fumer

La première chose qu’il faut comprendre c’est qu’entre « vapoter » et « fumer », seul le concept reste le même.

En effet, les deux nécessitent d’aspirer ou d’inhaler quelque chose dans sa bouche, mais si pour la cigarette électronique, on inhale de la vapeur aromatisée, pour la cigarette classique, on inhale de la fumée insipide, voire un peu amère sauf dans le cas de la cigarette mentholée.

 

Le vapotage c’est quoi ?

Le vapotage consiste à fumer la cigarette électronique, mais puisque celle-ci ne produit pas de la fumée, mais de la vapeur, on parle de vapotage.

Pour obtenir de la vapeur, l’ego cigarette electronique, comme toutes les e-cigarettes, se compose :

  • d’une batterie ou des accus qui va chauffer la résistance
  • d’une résistance dotée d’une mèche qui plonge dans le réservoir à e-liquide
  • d’un réservoir qui contient l’e-liquide : c’est ce dernier qui va dégager de la vapeur lorsqu’il est chauffé par la résistance
  • d’un embout buccal qui va permettre de recueillir la vapeur produite

En matière d’e-liquide, il est possible de trouver une multitude d’arômes, voire même de composer soi-même sa formule pour un vapotage sur-mesure.

 

La cigarette électronique : une aide au sevrage tabagique ?

La cigarette électronique est effectivement une aide bénéfique pour accompagner les fumeurs dans leur sevrage tabagique. Grâce aux gestuels et à la vapeur qu’elle procure, elle permet aux fumeurs de retrouver les mêmes sensations qu’avec la clope classique.

De plus, il leur est possible d’utiliser de l’e-liquide aux arômes du tabac ou avec de la nicotine s’ils veulent retrouver exactement le goût de leur cigarette favorite.

Il faut néanmoins souligner que contrairement aux patchs, aux gommes à mâcher, … que l’on qualifie de substituts nicotiniques, l’e-cigarette n’en fait pas partie. On la qualifie plutôt d’alternative au tabac étant donné que son e-liquide peut contenir ou non de la nicotine.

Lire aussi – QUELLE CIGARETTE ÉLECTRONIQUE CHOISIR ?

 

L’e-liquide avec de la nicotine est aussi nocif que la cigarette classique

Certes, on se dit qu’avec de la nicotine, l’e-liquide est forcément nocif, mais il faut savoir que dans la cigarette classique, ce n’est pas la nicotine qui est nocive. En effet, c’est la combustion qui produit du goudron, du monoxyde de carbone et des particules fines lesquels sont à l’origine de maladies cardio-vasculaires, de cancers, de problèmes de fertilité, …

Comme on n’a pas de combustion avec l’e-cigarette, le dispositif reste sain surtout que le taux de nicotine utilisée dans le liquide est assez faible.

 

Une nouvelle forme de dépendance peut-elle se créer à cause de la cigarette électronique ?

Ce n’est pas vraiment la cigarette électronique qui va engendrer la dépendance, mais la nicotine que contient son e-liquide. Certes, son dosage est très faible, mais il faut savoir que la dépendance ne dépend pas seulement de ce taux. Cela est aussi fonction de la vitesse à laquelle la substance passe dans le sang.

Avec la cigarette traditionnelle, cette vitesse est très élevée alors qu’avec la cigarette électronique, elle est plus lente. Cela signifie que le vapoteur peut devenir dépendant, mais une petite dose de nicotine lui suffira.

Et pour les vapoteurs n’utilisant pas d’e-liquide avec de la nicotine, le risque de dépendance est inexistant.

 

Allier cigarette et e-cigarette est-il dangereux ?

Durant leur sevrage, certains fumeurs utilisent à la fois la cigarette électronique et la cigarette classique. L’association des deux n’engendre pas de danger particulier. Selon les professionnels, cela aide les fumeurs à supporter la sensation de manque qui peut être intense à certaines périodes.

 

Vapeur de l’e-cigarette : nocive ou non pour les autres ?

Dans le tabagisme, la fumée que les fumeurs rejettent est appelée fumée secondaire. Ceux qui y sont exposés sont des fumeurs passifs et au même titre que les vrais fumeurs, ils sont également exposés aux risques de cancers, de maladies cardio-vasculaires, de bronchites, d’infertilité, … C’est pour cela que fumer dans un lieu public est désormais interdit.

Dans le cas du vapotage, la vapeur rejetée par les vapoteurs est sans risque même lorsqu’elle est inhalée par les personnes présentes autour. Quoi qu’il en soit, il est conseillé de ne pas utiliser le dispositif dans un lieu public ne serait-ce que par respect des autres.

 

La cigarette électronique : se méfier quand même ?

La cigarette électronique n’a eu le succès qu’on lui connaît aujourd’hui qu’à partir de l’année 2000. Avant cela, elle était totalement inconnue et après cela, sa réputation n’a fait que s’accroître encore davantage.

Quoi qu’il en soit, même s’il est au summum de sa gloire et même si aucune étude n’a permis de déterminer avec précision ses réels dangers, il est quand même conseillé de rester prudent et d’éviter d’en abuser. Des études sont toujours en cours pour infirmer ou confirmer son côté « totalement » sain ou non.

 

 

 

Laisser un commentaire